Délégationdes Alpes

Enfance-Famille

Témoignage d’une famille de vacances

Je m’appelle Marie-France, j’ai 69 ans et jusqu’en 2013 mon fils Dimitri, âgé de 27 ans, vivait avec moi.
Léa avait 5 ans quand elle est arrivée chez nous l’été 2012. Entre le moment tant espéré du oui de la délégation du Secours Catholique des Alpes et son jour d’arrivée, nous avons tout préparé pour l’accueillir.

Ainsi, nous avons acheté piscine, albums de coloriage, pâte à modeler, et sorti quelques poupées. Nous étions anxieux de sa réaction, mais dès que Léa est entrée dans la maison, elle était chez elle. Elle s’est approprié sa chambre, les jouets, et surtout il y avait le chien, tout de suite une complicité s’est établie en eux. Nash est un braque, gentil, aimant les enfants et jusqu’à sa mort en mars 2014, il aura partagé tous ses jeux.

Pendant ses premières vacances de quinze jours, Léa a découvert les poules et leurs poussins, les chevaux, les ânes. Elle aime les balades le soir après dîner, surtout celles près du ruisseau et dont on revenait à la nuit tombée.

Depuis Léa vient à la maison pendant les vacances de février et durant un mois l’été.

J’ai déménagé en août 2013, et avant son départ elle a voulu visiter la nouvelle maison. Malgré le froid, en février, nous sommes allées visiter la réserve animalière de Gréoux-les-Bains. Ses yeux n’étaient pas assez grands pour voir tous les animaux et surtout, en sortant du parc, un troupeau de biches, cerfs et sangliers attendait les visiteurs, les chevreuils venaient aux portières de la voiture et se laissaient caresser.

En juillet, au cours des journées médiévales de Volonne, Léa s’est essayée à la dentelle au fuseau, elle est douée… La présentation des oiseaux à la fauconnerie a été source d’émerveillements et la promenade à dos d’âne un grand moment. Elle était très intriguée par les costumes, les armes des chevaliers, les vieux outils d’artisans, et a posé beaucoup de questions aux exposants.

En 2014, pendant une dizaine de jours elle a partagé sa chambre avec ma petite fille qui a dix-huit mois de plus qu’elle. Laura a été un peu jalouse de partager sa mamie et j’ai dû faire très attention à ne pas faire plus de bisous et de câlins à l’une qu’à l’autre. Mais le soir, c’était un bonheur de les entendre papoter à voix basse avant de s’endormir.

Depuis elle m’appelle « Mamie », sa maman est d’accord et moi, très heureuse.

Accueillir un enfant, lui faire découvrir une autre façon de vivre, de nouveaux amis, des activités variées, partager des petits moments de bonheur comme faire de la pâte à sel, lire des histoires le soir, écouter de la musique, la regarder danser et chanter est une grande joie.

Nous ne faisons pas de choses extraordinaires mais tous ces moments de partage sont importants pour toutes les deux.

Marie-France

Témoignage publié en février 2016

Imprimer cette page

Portfolio