Délégationdes Alpes

Noël solidaire à Gap

Un Noël différent, un Noël autrement, voilà ce que nous avons vécu… Pour ceux qui étaient dans la rue ou dans leur voiture, pour les familles monoparentales ou non, pour des étrangers isolés, pour nous bénévoles d’habitude chez nous ou en famille, pour notre cuisinier qui a déjà fait Noël pour les personnes de la rue, ce soir dans les locaux du Secours Catholique. Tout le monde a accepté de se bousculer, de faire autrement. Nous n’étions pas très nombreux mais c’était Noël et comme l’a dit Sébastien, notre cuisinier, Noël c’est magique. Et du coup chacun s’applique.

Noël 2016 avec le Secours Catholique de Gap.

publié en février 2017

Trois jours de travail dans les locaux pour Sébastien, porteur du projet depuis des mois. Des incertitudes à gérer mais des donateurs, des cœurs ouverts à notre demande, quelques bonnes volontés pour les coups de main en cuisine (Nanou et Rania, si précieuses) et enfin tout se concrétise. Mais avant de prendre place, il y a eu une maraude en lien avec la cordée vers les logements sociaux et des tartes ont été offertes. Merci Seb !

Le passage de notre correspondant presse du Dauphiné libéré, Michel Péan, manifeste que ceux qu’on ne voit pas ce soir sont considérés et font partie du monde comme nous.

Enfin on peut se presser autour de l’apéritif sans alcool comme prévu. Le foie gras a moins de succès que les chips, il faut être simple ! On ne manque pas de charcuteries. Et l’appétit est là… Et puis il y a les plats, chauds ou froids, l’excellente soupe de Nanou, la viande, beaucoup de légumes cuisinés avec amour. Enfin les desserts : moelleux au chocolat (merci Anne-Marie), tartes, pâtes de fruits, clémentines, papillotes…

Menu parallèle, la musique, si importante pour les plus âgés (merci Pierre avec son magnifique orgue de Barbarie qui nous charme, nous fait rêver), pour les plus jeunes la guitare de Michel et on se met à chanter, à jouer des maracas ou des tambourins ou à frapper des mains.

Mais tout a une fin, certains convives sont raccompagnés par Élisabeth ou rentrent seuls. On se dit au revoir, certains remercient avec émotion. Oui c’était vraiment Noël et les visages sont joyeux, plus sereins.

Merci Seb !

Claire Grangé

Imprimer cette page

Portfolio